Fondation Decathlon: le sport comme vecteur d’intégration

La Fondation partage les valeurs et le sens de Decathlon. Elle accompagne depuis 2005 les collaborateurs souhaitant s’investir dans des projets d’insertion sociale avec le sport comme vecteur d’intégration. En 2015, la mission de la Fondation évolue pour mettre l’accent sur l’insertion professionnelle. Les porteurs de projets Decathlon ont désormais pour mission de faire découvrir aux bénéficiaires les plaisirs et les bénéfices du sport ainsi que d’accompagner concrètement leur insertion (aider à la rédaction de CV, simulation d’entretien, présentation des métiers, en vue de stages, alternances, CDD, CDI) dans l’organisation de leur choix. La Fondation Decathlon encourage ainsi la diversité, et également au sein même de nos équipes.

Depuis plus de dix, ans la Fondation a accompagné 490 collaborateurs investis dans 290 projets dans 25 pays (52% des projets sont développés hors France). Ces projets ont permis à 184 042 bénéficiaires de s’insérer via l’éducation, la formation et l’emploi.

 

De plus en plus de pays autonomes pour un meilleur impact local

Des Foundation Teams locales sont en cours de création afin de faciliter les initiatives des collaborateurs et le suivi des projets. L’Italie est le premier pays à s’être structuré dans ce sens en 2015. La Chine, l’Inde, le Brésil, la France et l’Espagne suivront prochainement dans cette voie.

Nous avons une commission composée de personnes complètement différentes, avec des expériences professionnelles et humaines très variées. C’est Super!

Stefania Sacchi, responsable de la Fondation Decathlon Italie
20160426_110813
Une organisation nouvelle, des convictions intactes Stefania Sacchi, responsable de la Fondation Decathlon en Italie, témoigne de son engagement.
  • L'année dernière, le responsable de la Fondation Decathlon vous a proposé de prendre votre autonomie. Quels sont les avantages de cette nouvelle organisation ?

    C’est une très bonne nouvelle pour nous ! L'une des principales opportunités est de pouvoir présenter les projets en italien, dans notre langue. Le 23 mars dernier nous avons organisé notre tout premier conseil italien et avons validé 4 nouveaux projets ! Les "porteurs de projet" et les associations ont pu exprimer toute leur passion et leur implication dans leur propre langue. Grâce à l'autonomie nous allons organiser 4 conseils par an pour soutenir uniquement des projets italiens, l'occasion pour nous d'accompagner davantage de bénéficiaires et d'associations sur notre territoire.

  • Quelle sont les toutes premières actions à mettre en place lorsque l’on devient autonome ?

    Il a d’abord fallu nommer un responsable de la Fondation pour l'Italie et j'ai été retenue (quelle joie !!), grâce à mon expérience de relais depuis de nombreuses années. J'ai alors proposé à 5 collègues anciens "porteurs de projet" de faire partie de mon équipe de relais, ce qu’ils ont accepté. Ensuite, j'ai choisi les membres de notre Conseil d'Administration, une étape très importante et difficile. Pour cela j'ai demandé aux 6000 Decathloniens italiens s'ils voulaient se proposer (ou proposer quelqu'un) pour intégrer ce comité, j'ai recueilli toutes les candidatures, puis j'ai fait mon choix. Le Conseil est donc composé de 3 membres internes (notre patron pays, un responsable de rayon et une vendeuse magasin) et 4 membres externes. Le 23 mars j'ai vu nos conseillers évaluer les premiers projets présentés et leur travail a été fantastique ! Nous avons une commission composée de personnes complètement différentes, avec des expériences professionnelles et humaines très variées. C’est Super ! L'étape suivante sera de créer un réseau et une communication 100% italienne.

  • Quels sont tes rêves pour demain ?

    Notre Fondation fait déjà des choses merveilleuses mais aujourd'hui nous ne pouvons pas soutenir tous les projets que nous aimerions aider. Je souhaite que nous puissions continuer dans cette voie, en créant de plus en plus de synergies avec d'autres partenaires pour pouvoir réaliser des projets de plus en plus ambitieux, qui puissent vraiment changer la vie des personnes que nous aidons, grâce notamment à l'insertion professionnelle dans nos équipes.

  • projet n.41
    "Le sport est plus fort que le tremblement de terre", Carpi. Objectif : Co-fi nancer une partie des coûts de la reconstruction du terrain de foot du centre des jeunes, sur lequel des modules préfabriqués ont été installés pour accueillir les activités de l’Institut du Sacré-Coeur de Carpi après le séisme de mai 2012.
  • projet n.42
    "Salle de sport, foyer Francesco", Monza. Objectif : Construire et aménager une salle de sport polyvalente (fi tness, pilates, arts martiaux, danse, badminton) destinée aux enfants, aux adolescents et aux adultes ayant un handicap et/ou des problèmes sociaux.
  • projet n.43
    "L'arche de Parténope", Campanie . Objectif : Off rir une opportunité professionnelle et de vie à des mineurs avec des condamnations pénales, pris en charge par le Centre de Justice Pénale pour mineurs, en les formant aux métiers de skipper et d'employé à la maintenance des voiliers (participation à l’achat de matériels, pièces de rechange et équipements nécessaires à la restauration du navire “Green Pepper”).

La Fondation Decathlon: une pépinière de projets innovants et porteurs de sens pour toute l’entreprise et ses parties prenantes.

La Fondation est un acteur à part entière de la démarche de responsabilité sociétale de l’entreprise, et développe aussi des projets au-delà de la philanthropie.

IMG_20160203_154348 (1)
Projet Immersion ou comment créer un meilleur impact social et sociétal

Depuis plus d’un an, la Fondation et les équipes de Decathlon Inde ont lancé un projet pilote d’inclusive business. Tout est parti du constat que seuls 15% de la population indienne peuvent être clients des magasins Decathlon. Comment toucher les 75 autres pourcents de la population ? En s’intéressant à ces personnes pour comprendre leurs difficultés économiques, sociales et culturelles, leurs blocages, leurs envies, … afin d’imaginer des solutions pour que Decathlon ait un meilleur impact social et sociétal dans ce pays en plein développement.

30 collaborateurs et collaboratrices (principalement de l’équipe Decathlon Inde) pratiquant des activités différentes au sein de l’entreprise, sont ainsi allés à la rencontre des habitants de 8 villes indiennes aux multiples facettes (bidonville, village périurbain et village rural).

Après cette phase d’immersion, ils souhaitent identifier avec et pour ces futurs clients, des projets innovants permettant l’accessibilité du sport au plus grand nombre d’Indiens, en améliorant notre réponse à leurs besoins.

Projet “Empreinte” : évaluer et maximiser le rôle sociétal d’un magasin Decathlon

Le calcul de l’empreinte permet de révéler l’impact environnemental, économique et social d’un magasin Decathlon sur un territoire donné. Cette empreinte met en lumière les leviers de création de valeurs vis-à-vis de 5 parties prenantes (collaborateurs, clients, sous-traitants, parties prenantes environnementales, parties prenantes sociétales) et permet la mise en place de stratégies adaptées aux enjeux, aux attentes et aux évolutions du marché local.