Réduire nos émissions de gaz à effet de serre

Le changement climatique est identifié comme l’un des enjeux majeurs auxquels nos sociétés doivent faire face. Au niveau international, son impact est considérable sur les Hommes, la planète mais également les économies des pays du monde entier comme le confirment différents experts et ceux du GIEC notamment.

Aujourd’hui, Decathlon promeut la pratique d’activités sportives dont la plupart nécessitent un environnement extérieur. Mais au travers de nos utilisateurs et collaborateurs, nous constatons déjà qu’à certains endroits de la planète, pratiquer un sport en extérieur est difficilement envisageable en raison des conditions environnementales. Conscient de notre responsabilité, nous avons la volonté de contribuer à relever le défi climatique et à faire perdurer l’activité de Decathlon.

Les objectifs du groupe Decathlon

En 2015, nous nous sommes fixés comme objectif que le volume de nos émissions de gaz à effet de serre en 2019 se maintienne au même niveau que celui de l’année 2014 (soit 5 200 000 tonnes CO2 équivalent), et ce, même dans un contexte de croissance.
Nous mesurons l’atteinte de cet objectif en fonction des résultats de notre bilan GES (Gaz à Effet de Serre) sur le périmètre global Decathlon.

Calculer nos émissions de gaz à effet de serre

Nous réalisons depuis 2007 une évaluation annuelle du volume de GES émis tout au long de la chaîne de valeur de Decathlon. Mis à jour annuellement, ce bilan GES nous permet:

  • d’identifier les principales sources d’émissions GES,  
  • de comparer la répartition des sources d’émissions et de prioriser les actions de réduction,
  • de mesurer l’efficacité des actions de réduction,
  • de sensibiliser nos collaborateurs.

Nous utilisons la méthode issue du standard GHG protocolet consolidons les données des scopes 1 à 3.

En tant que chef de projet bilan GES, j’ai la mission d’animer la collecte des données auprès des différents contributeurs. Je coordonne & consolide le bilan GES final de l’entreprise.

Emilie Aubry, chef de projet bilan GES.

Retour sur notre bilan GES 2015

Répartition des émissions de CO2 équivalent en 2015.

*Produit: l’impact des produits prend en compte l’extraction des matières premières, la production, l’usage et la fin de vie des produits des Marques Passion de Decathlon (soit 66%) et les produits des autres marques internationales (soit 8%).

6 000 000 de tonnes CO2 équivalent ont été émises en 2015, soit une augmentation de 16% par rapport à 2014.

La courbe de croissance des émissions est pour l’instant parallèle à celle de la croissance économique de Decathlon. Cette augmentation est principalement due à une baisse des actions d’éco-conception de nos produits. Mais par ailleurs, les actions engagées par les équipes sur les bâtiments ont amené une réduction des émissions, par exemple:
– des travaux de modernisation et la construction de nouveaux magasins moins énergivores entraînent une réduction de 6% des émissions de CO2 par rapport à 2014.
– une optimisation des chargements des containers de produits entre les entrepôts européens diminue de 3% les émissions de CO2 entre 2014 et 2015.

Bien qu’elles limitent la dégradation globale de notre bilan, nous sommes conscients que d’importants efforts doivent encore être menés afin de stabiliser notre impact.

Les contributeurs au cœur de notre plan d’action

Le bilan GES est réalisé grâce à différents collaborateurs, représentant chaque activité de Decathlon.

Notre cible est d’avoir un relais par pays, responsable de la collecte des données auprès de ses différents contributeurs, et autonome pour:

  • collecter les données environnementales,
  • consolider un bilan GES sur un périmètre donné,
  • établir les plans d’actions en conséquence.

Aujourd’hui la priorité est de rendre les équipes locales autonomes.

Pour les solutions concrètes, zoom sur les acteurs

Chaque collaborateur est sollicité pour participer à la stabilisation des émissions de GES de Decathlon, en fonction de ses responsabilités et de son périmètre d’activité:

  • Conception des produits: les actions d’éco-conception, par exemple le choix de matériaux moins impactants, menées par nos équipes de conception.
  • Production : l’animation environnementale de nos fournisseurs ou le développement de l’approvisionnement local, menés par nos équipes de production.
  • Transport des produits : différentes actions sont menées par nos équipes logistiques, comme l’optimisation des schémas d’approvisionnement, le recours au transport multimodal, ou encore la maximisation des chargements des camions.
  • Déplacements : Pour réduire leur impact, clients et collaborateurs peuvent privilégier les modes de transport doux : covoiturage, vélo, train, trottinette… Des actions locales sont favorisées. Pour limiter les déplacements professionnels de ses collaborateurs, Decathlon leur recommande d’utiliser les visio-conférences lorsque c’est possible.

 

  • Copy of Mobilité Evere (1)
    Challenge Mobilité organisé au Magasin d’EVERE en Belgique
  • Copy of Mobilité Evere
    Challenge Mobilité organisé au Magasin d’EVERE en Belgique
  • Copy of Challenge Mobilité Campus 2015
    Photo du Challenge Mobilité Nord-Pas de Calais 2015 qui a eu lieu sur le site de Campus.
  • Distribution : des actions locales sur le choix des matériaux de construction de nos sites sont menées par nos équipes de construction. Il en va de même pour l’amélioration de l’efficacité énergétique des magasins et entrepôts, qui est animée par les leaders énergie locaux .
  • Gestion des déchets : chaque équipe en magasin ou en entrepôt est responsable du tri et de la valorisation des déchets générés par ses activités.

Les bilans GES successifs réalisés depuis 2007 montrent que les produits (en prenant en compte l’ensemble de leur cycle de vie) sont la première source d’émission de gaz à effet de serre de Decathlon. L’éco-conception est donc l’un de nos premiers leviers d’action !

Un outil informatique commun pour tous

Depuis fin 2015, nous utilisons un outil informatique pour automatiser une partie des calculs et fiabiliser le processus de collecte. Grâce à cet investissement, les équipes en charge du bilan GES peuvent consacrer davantage leur temps à agir sur la réduction des émissions GES, plutôt qu’à les calculer !

Un travail en concertation pour définir et harmoniser les méthodes

Decathlon participe depuis fin 2013 à l’expérimentation portée par la Commission Européenne “Environmental Footprint”, dont deux collaborateurs sont membres des Secrétariats Techniques.

L’objectif est notamment de passer d’une comptabilité environnementale focalisée uniquement sur les émissions de CO2, à une comptabilité environnementale multi-critères, commune à toutes les entreprises, incluant les données liées à l’épuisement des ressources naturelles, la pollution des sols, la biodiversité, etc.

Le projet “ACT” : Assessing Low Carbon Transition

Lancé par l’ADEME et le Carbon Disclosure Project lors de la COP21, le projet ACTest une expérimentation internationale visant à accélérer l’implication des entreprises vers une économie bas carbone.

ADEME logo

L’objectif est de s’assurer de l’alignement des plans d’actions des entreprises avec l’ambition de contenir le réchauffement climatique global en dessous de 2°C, en développant une méthodologie de mesure des engagements des entreprises dans la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre, partagée au niveau mondial.

CDP logo

La méthodologie sera adaptée aux spécificités des différents secteurs d’activité. Les trois premiers groupes de secteurs testés sont la production d’énergie, l’automobile et la grande distribution, avec la participation de Decathlon à ce dernier. Une première version sera présentée lors de la COP22.

L’enjeu de l’adaptation au changement climatique

GIEC logo

En 2015, Decathlon participe au colloque GES de l’ADEME et partage avec d’autres entreprises un témoignage sur sa démarche de comptabilité carbone.
En parallèle, Decathlon suit les différents travaux liés à l’adaptation au changement climatique notamment ceux menés par le GIEC.